de fr it

Florentin

Dès le XVIe s. et jusqu'à Jean Gremaud, les historiens du Valais mentionnent parmi les premiers évêques de Sion un F. qui aurait été martyrisé par les Vandales. Cette tradition est fondée sur la chronique de Sigebert de Gembloux (XIe s.) qui, pour l'année 411, évoque les victimes du roi Chrocus; parmi celles-ci figurent F. et Hilaire, qualifiés de Sedunenses (Sédunois). Or toutes les sources anciennes situent le martyre de F. dans le territoire d'Autun, à Pseudunum (Sémont), et le présentent comme un laïc. La tradition ne reposait donc que sur une graphie et une interprétation fautives.

Sources et bibliographie

  • J. Gremaud, Cat. des évêques de Sion, 1863, 477-480
  • G. Bardy, «Les martyrs de Chrocus», in Revue d'hist. de l'Eglise de France, 21, 1935, 5-29