de fr it

Conon d'Estavayer

Fragment du cartulaire de Notre-Dame de Lausanne (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Cod. B 219, f. 3r).
Fragment du cartulaire de Notre-Dame de Lausanne (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Cod. B 219, f. 3r). […]

Cité pour la première fois en 1200, 19.8.1243 ou 1244 . Fils de Conon Ier. Chanoine de la cathédrale de Lausanne en 1200, prévôt du chapitre en 1202, administrateur de l'évêché à partir de 1211, d'E. fut confirmé comme prévôt par deux bulles du pape Honorius III de 1217 et 1218. Il étudia en un lieu inconnu en 1214-1215 et à Paris en 1222-1223. Il joua un rôle important lors de la double élection au siège épiscopal de 1239-1240 qui opposa Jean de Cossonay à Philippe Ier de Savoie. Il est connu surtout en tant qu'auteur du cartulaire de Lausanne, mise en ordre des droits du chapitre et de l'église cathédrale, commencé à son initiative en 1202 et continué dès 1235, après l'incendie du 18 août qui détruisit la cathédrale et la ville. Actuellement conservé à la Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, le cartulaire est un volume hybride, à la fois registre censier, cartulaire topographique et registre chronologique, enrichi de deux chroniques, d'un pouillé et d'un nécrologe; il occupe une place importante dans l'histoire administrative de la Suisse romande car il est le plus ancien cartulaire conservé dans les pays soumis à l'influence de la maison de Savoie, et le premier qui contienne plusieurs espèces de documents administratifs, en particulier un registre chronologique; il marque l'avènement d'une méthode nouvelle dans l'administration de la région.

Sources et bibliographie

  • Ch. Roth, éd., Cartulaire du Chapitre de Notre-Dame de Lausanne, 1948
  • HS, I/4, 375-376
  • F.M. Bischoff, «Kodikologische Beiträge zum Lausanner Kartular», in Mabillons Spur, éd. P. Rück, 1992, 167-191
  • E. Tremp, «Wunder und Wallfahrt», in Francia, 32, 2005, 91-119
Liens
Notices d'autorité
GND