de fr it

Géroldsaint

19.4. (année de naissance inconnue), 10.4. vers 978 . Selon la légende, l'ermite G. était un duc de Saxe qui se retira à Frisen (Vorarlberg), où il construisit un petit couvent, et qui fit don de ses possessions à l'abbaye d'Einsiedeln. Rien ne prouve qu'il soit identique au noble rhétique Adam. Le prieuré de Frisen est appelé Saint-Gérold pour la première fois en 1340; il relevait d'Einsiedeln, où G. fut vénéré après qu'on y eut transféré ses reliques (vers 1662).

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 1372-1396
  • J. Salzgeber, «Sankt Gerold», in Die benediktinischen Mönchs- und Nonnenklöster in Österreich und Südtirol, 2000, 613-649
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.4. (année de naissance inconnue) ✝︎ 10.4. vers 978

Suggestion de citation

Feller-Vest, Veronika: "Gérold (saint)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.08.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012640/2005-08-29/, consulté le 24.10.2020.