de fr it

Girard

Mentionné pour la première fois en 1142/1143, après 1157 . Abbé cistercien, probablement fondateur du couvent d'Hauterive (FR), G. n'est toutefois attesté comme abbé qu'après 1142/1143. Il venait de l'abbaye-mère de Cherlieu (Bourgogne du Nord), où il vécut à nouveau par intermittence après sa résignation en 1157. Le couvent et les premières granges furent élevés sous son abbatiat, durant lequel débuta aussi la construction de l'église romane d'Hauterive. G. reçut des lettres de protection de l'évêque de Lausanne, des papes Innocent II et Eugène III, ainsi que de Berthold IV, duc de Zähringen.

Sources et bibliographie

  • HS, III/3, 199-200
  • E. Tremp, «Wie gründet man ein Zisterzienserkloster?», in RHES, 82, 1988, 115-141
En bref
Dates biographiques Première mention 1142/1143 ✝︎ après 1157

Suggestion de citation

Tremp, Ernst: "Girard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 19.12.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012649/2006-12-19/, consulté le 25.11.2020.