de fr it

Hartpert

Attesté en 929, un 6 janvier, probablement en 971 . Cité comme chanoine à Zurich (929), prêtre à Ramosch, succédant à son oncle Reginward (930), abbé d'Ellwangen (947-961). Evêque de Coire (951-env. 970). Proche du duc Hermann Ier de Souabe, dont il fut le chapelain (937). Intime du roi de Germanie Otton Ier qu'il accompagna dans ses campagnes d'Italie, H. fut envoyé de Pavie à Rome avec l'archevêque de Mayence pour les négociations du couronnement d'Otton comme roi d'Italie (951), réconcilia celui-ci et son fils Liudolf avec l'aide de l'évêque Ulrich d'Augsbourg (954), se rendit à Worms pour l'élection du futur Otton II comme roi de Germanie (961) et assista à Rome en 962 au couronnement impérial d'Otton Ier. Dans le cadre de la politique menée par ce dernier et pour assurer la sécurité de la route vers l'Italie par les cols alpins, H. reçut d'Otton des biens et des droits régaliens tels que les recettes fiscales du comté de Coire (951), la douane de Coire (952), des terres en Alsace (952-953), la villa royale de Zizers (955), la moitié de la civitas de Coire et le droit de battre monnaie (958), la villa royale de Coire et les droits fiscaux en dépendant, quelques églises, les droits comtaux et la douane dans la Bregaglia (960). Ces dons furent à l'origine de la souveraineté de l'évêque sur la ville de Coire et de son pouvoir temporel dans la région des cols rhétiques.

Sources et bibliographie

  • HS, I/1, 472
  • LexMA, 4, 1943
  • R. Kaiser, Churrätien im frühen Mittelalter, 1998, 120-127
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF