de fr it

Heddo

avant 700, après 762 . Issu d'une noble famille alémane, H. fut placé en 727 par Pirmin, fondateur de l'abbaye de Reichenau, comme abbé à la tête de la dite abbaye. Il envoya des moines dans les couvents de Niederaltaich (Bavière), de Murbach (Alsace) et de Pfäfers. En 732, le duc d'Alémanie Theudebald le bannit à Uri; Charles Martel le fit libérer, lui restitua son titre d'abbé et l'éleva en 734 à la dignité d'évêque de Strasbourg. H. influença largement la réforme ecclésiastique dans le diocèse de Strasbourg, en fondant entre autres le couvent d'Ettenheimmünster et celui de Munster dans le val Saint-Grégoire.

Sources et bibliographie

  • H. Schnyder, «Heddo, Abt der Reichenau und Bischof von Strassburg», in HNU, 37/38, 1982/83, 19-50
  • HS, III/1, 1067
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Eberl, Immo: "Heddo", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.11.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012678/2007-11-29/, consulté le 24.10.2020.