de fr it

Heinrich Ier

Mentionné pour la première fois en 1197, probablement le 14.10.1223 . Elu abbé d'Engelberg en 1197. Après l'incendie de 1200, H. fit reconstruire le couvent double (quarante moines, quatre-vingt nonnes) avec clocher et carillon. Heinrich von Buochs, prêtre séculier, fit une donation vers 1200 afin de construire, pour les religieuses, une église séparée, consacrée en 1254. Au couvent double, il donna aussi des vignobles, situés près de Douanne et de Cressier (NE). Par des échanges et des donations, conclus avec les comtes Rodolphe II de Habsbourg et Hermann II de Frobourg, H. parvint à arrondir le domaine de Grafenort. Philippe de Souabe (1200), les empereurs Otton IV (1208) et Frédéric II (1213) confirmèrent les droits et les biens de l'abbaye. Poursuivant l'activité culturelle et éducative de ses prédécesseurs, H. fit don à l'abbaye de la croix-reliquaire d'Engelberg et y développa le scriptorium.

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 612-613
  • A. Reinle, «Die Kunst der Innerschweiz von 1200-1450», in Innerschweiz und frühe Eidgenossenschaft, 1, 1990, 342-346
  • C. Eggenberger, éd., Die Bilderwelt des Klosters Engelberg, 1999
En bref
Dates biographiques Première mention 1197 ✝︎ probablement le 14.10.1223