de fr it

Thüring vonLützelflüh

Vers 1120/1125, L. fonda l'abbaye bénédictine de Trub, la fit dépendre de celle de Saint-Blaise dans la Forêt-Noire et y entra peut-être lui-même. Il confia l'avouerie à son frère Diebold. Quand l'abbé de Saint-Blaise s'empara des biens de Trub et révoqua les moines, L. en appela à l'évêque de Constance Ulrich, en vain. Ce fut l'empereur Lothaire III, dans une charte donnée à Strasbourg vers 1128/1130, qui accorda l'immédiateté impériale à Trub et octroya aux moines le privilège de choisir eux-mêmes leur abbé et leur avoué, ce dernier devant toutefois toujours appartenir à la famille de L. Ces droits furent confirmés en 1139 par le pape Innocent II et l'empereur Conrad III.

Sources et bibliographie

  • SDS BE, II/8, 1
  • HS, III/1, 1564-1565
Liens
En bref
Dates biographiques Première mention Vers 1120/1125

Suggestion de citation

Müller (2), Christian: "Lützelflüh, Thüring von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.07.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012770/2008-07-04/, consulté le 10.04.2021.