de fr it

Magnus

Mentionné en 1150 comme abbé du couvent cistercien de Hautcrêt. Un contrat rédigé en 1154 par Amédée, évêque de Lausanne, laisse supposer que M. fut le premier abbé du couvent fondé en 1143. En 1155, il fut le destinataire d'une bulle pontificale d'Adrien IV. Gratifié d'un grand nombre de donations, M. dirigea entre 1157 et 1166 la construction de l'église conventuelle. En 1179, il reçut des biens d'Huo de Grandson et, la même année, le pape Alexandre III plaça l'abbaye sous la protection du Saint-Siège en attestant qu'elle suivait la règle de saint Benoît. M. est mentionné pour la dernière fois en qualité d'abbé en 1180, dans une confirmation des biens de l'abbaye par Roger de Vico Pisano, évêque de Lausanne. Toutefois, un moine M. est encore attesté en 1186 .

Sources et bibliographie

  • HS, III/3, 159-160
En bref
Dates biographiques Première mention 1150 Dernière mention 1186