de fr it

Sandrat

Mentionné pour la première fois en 972, 24.8. vers 985/986 à Mönchengladbach (Rhin inférieur). Moine de l'abbaye réformée de Saint-Maximin à Trèves. En 972, sans doute sur le conseil de Ruodmann, abbé de Reichenau, l'empereur Otton Ier le chargea de visiter l'abbaye de Saint-Gall, dont Notker était depuis peu l'abbé. S. devait y vérifier la progression de la réforme de Gorze (dite aussi réforme lorraine) introduite quelques années plus tôt par Kerbodo, abbé de Lorsch. Dans son Casus sancti Galli, Ekkehard IV présente une image négative de cette mission (15 octobre 972 - février 973), qui échoua. En 974, S. devint abbé de Gladbach, établissement qui venait d'être fondé, puis, en 981, de Wissenbourg (Alsace) et d'Ellwangen (Wurtemberg).

Sources et bibliographie

  • K. Hallinger, «Willigis von Mainz und die Klöster», in Willigis und sein Dom, 1975, 93-134, surtout 106-109, 112-116
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF