de fr it

Ulrich von Sankt Gallen

Cité pour la première fois comme abbé de Saint-Urbain en 1249, 7.2.1263 à Saint-Urbain. Les origines d'U. sont mal connues. Dans le nécrologe de l'abbaye figurent de sancto et, ajout ultérieur, Gallo, c'est pourquoi l'historiographie a retenu le nom de von Sankt Gallen. Entre 1262 et 1374, Saint-Urbain a bien compté deux moines ainsi nommés, qui étaient plutôt issus des familles au service de l'abbaye de Saint-Gall dans ses terres argoviennes que de la famille Sankt Gallen, patricienne de Constance. U. donna une assise architecturale et juridique à son abbaye, et, en 1259, celle-ci fut, avec son église, consacrée par l'évêque de Constance. Il conclut une combourgeoisie avec Soleure (1252) et avec Sursee (1256). Il obtint une vingtaine de privilèges pontificaux pour l'ordre cistercien et six privilèges pour Saint-Urbain en particulier.

Sources et bibliographie

  • HS, III/3, 400
  • Sankt Urban 1194-1994, 1994
En bref
Variante(s)
Ulrich von St. Gallen
Dates biographiques Première mention 1249 ✝︎ 7.2.1263

Suggestion de citation

Gössi, Anton: "Ulrich von Sankt Gallen", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.01.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/012981/2013-01-25/, consulté le 20.01.2021.