de fr it

Peter vonThorberg

Mentionné pour la première fois le 18.4.1341 à Lucerne, 24.8.1400 à Rheinfelden, à Thorberg. Fils de Berchtold, chevalier. Kunigunde von Brandis. Dès 1352, T. fut au service des ducs de Habsbourg-Autriche, qui lui remirent en gage la seigneurie de Wolhusen (1354-1358), ainsi que le château fort et le péage de Rothenburg (1359). Dès 1368, il fut conseiller autrichien, capitaine et bailli en Souabe, Argovie, Thurgovie, à Glaris et en Forêt-Noire. Médiateur entre les ducs autrichiens et les Confédérés, il orchestra la paix dite de Thorberg (1368). En 1370, T. obtint à nouveau en gage la seigneurie de Wohlhusen d'Albert III et Léopold III de Habsbourg. Son autoritarisme et la manière dont il exploitait les territoires reçus en gage le rendirent impopulaire; le château Wohlhusen fut détruit pendant la guerre de Sempach en janvier 1386 par des troupes de Lucerne. Après la bataille de Sempach en juillet, il perdit aussi son château de T., tombé début août aux mains de Berne. Il fut défait avec les Autrichiens à la bataille de Näfels (1388). En vertu du traité de paix de sept ans d'avril 1389, conclu pour régler les affrontements militaires entre les Habsbourg et la Confédération, T. récupéra ses biens privés, ainsi que les fiefs des Kibourg-Berthoud et des Habsbourg, mais pas Wohlhusen qui revint définitivement à Lucerne (1405). T. avait obtenu en juin 1371 déjà de l'empereur Charles IV le patronage de Krauchthal (fief d'Empire) converti en alleu, ayant l'intention de fonder un couvent dans son château. La chartreuse de T. vit le jour en 1397. La même année, l'avouerie échut à la ville de Berne qui accorda la combourgeoisie à la chartreuse en 1399.

Sources et bibliographie

  • Sammlung bernischer Biographien, 2, 1896, 468-482
  • G.P. Marchal, Sempach 1386, 1986
  • HS, III/4, 350-352
En bref
Dates biographiques Première mention 18.4.1341 ✝︎ 24.8.1400