de fr it

Verendarius

Evêque de Coire attesté entre 836 et 842, V. était un défenseur résolu de l'unité du royaume franc. C'est pourquoi Louis le Pieux le confirma dans ses biens en Alsace et Lothaire Ier fit don des églises de Sufers et du Schanfigg à la cella de Serris (près de Flums), fondée par V. en remplacement de Pfäfers, séparé de son diocèse. V. prit part encore en 842 au synode de Milan. Mais lorsque Louis le Germanique, roi de la partie orientale du royaume franc, s'imposa en Rhétie en 843 et que le diocèse de Coire fut attribué définitivement à l'archevêché de Mayence, V. dut probablement quitter sa fonction.

Sources et bibliographie

  • I. Müller, Disentiser Klostergeschichte, 1942
  • HS, I/1, 471
  • R. Kaiser, Churrätien im frühen Mittelalter, 1998 (22008, éd. revue et augmentée)
Liens
Autres liens
e-LIR