de fr it

Hartmann deWerdenberg-Sargans

Attesté depuis 1355, 6.9.1416 au château de Sonnenberg dans le Walgau (Vorarlberg), à Coire. Fils de Hartmann III et d'Agnes von Montfort-Feldkirch. Neveu de Rudolf von Montfort-Feldkirch. Chevalier de Saint-Jean en 1360, commandeur de Wädenswil, Feldkirch et Bubikon. Evêque de Coire en 1388 à l'issue d'une élection disputée, W. n'était toujours qu'évêque élu en 1412. En 1401, il reçut de Robert de Bavière, roi des Romains, les droits régaliens en échange de son aide en Italie. Son gouvernement fut marqué par des guerres, en particulier contre les barons de Rhäzüns, les comtes de Werdenberg-Heiligenberg et les baillis de Matsch. Tantôt allié de l'Autriche (1392, 1399, 1408, 1415), tantôt en conflit avec elle (emprisonné en 1404 et 1412), il se vit confirmer en 1413 par l'empereur Sigismond les privilèges du chapitre de Coire. Il prit part au concile de Constance. Après avoir accueilli Mastino Visconti, W. reçut de celui-ci la Valteline en 1404; cette donation resta controversée, car Mastino Visconti avait été dépossédé de la seigneurie de Milan en 1385.

Sources et bibliographie

  • HS, I/1, 487; IV/7, 154, 522-523
  • Gatz, Bischöfe 1198, 141
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Hartmann de Werdenberg
Dates biographiques Première mention 1355 ✝︎ 6.9.1416