de fr it

Landskron

Château fort du Leimental français, comm. de Leymen (Alsace). On peut distinguer trois étapes dans sa construction: le XIIIe s. (donjon), 1515-1516 et 1670 environ (travaux de Vauban). Fondé par les Münch vers 1250, le L. devint peu après un fief des comtes de Ferrette et des barons de Rötteln (Rothelin). Une branche des Münch portait le nom de L. vers 1312. Les droits des Rötteln passèrent aux margraves de Hachberg en 1316 et ceux des Ferrette à l'Autriche en 1324. Le château fut détruit par un tremblement de terre en 1356, puis reconstruit. Il revint aux Reich von Reichenstein en 1461. Soleure s'efforça sans succès d'en prendre possession en 1468 et 1499. Passé à la France en 1648, le L. fut conquis en 1813 par les Bavarois et les Autrichiens, alliés contre Napoléon, et partiellement détruit. La famille von Reinach-Hirzbach acquit la ruine en 1857. L'édifice appartient depuis 1984 à l'association Pro Landskron, qui s'est donné pour tâche de le restaurer.

Sources et bibliographie

  • W. Meyer, Burgen von A bis Z, 1981, 55-58
  • E. Spielmann, Le Lanskron, 1996 (all. 1996)
  • M. Adam, Hist. du Landskron et de ses seigneurs, 2004
Liens
Notices d'autorité
GND