de fr it

Rüssegg

Seigneurie du bas Moyen Age dans le sud du Freiamt (distr. de Muri), sur la Reuss entre Sins et Mühlau, qui tire son nom du château fort de R. et des barons homonymes. Au XVe s., elle comprenait, outre la tour et le corps d'habitation du château, des terres, le bailliage et la basse justice de R., Sins, Auw (pour moitié) et Aettenschwil (coutumier de 1423), le bac de Sins et le droit de pêche dans la Reuss. En 1429, Henmann vendit la seigneurie à Hans Iberg, bourgeois de Lucerne. Elle fut ensuite cédée au secrétaire de ville Melchior Russ, puis au chevalier Albin de Silenen et enfin, en 1501, à la ville de Lucerne. Celle-ci la fit administrer à partir de 1503 par des membres du Conseil en qualité de baillis non résidents, puis, de 1655 à 1798, par l'intendant des grains de Lucerne. Le château fut laissé à l'abandon.

Sources et bibliographie

  • SDS AG, II/9; II/10
  • J.J. Siegrist, «Spätmittelalterliche Herrschaft im südlichen Freiamt», in Argovia, 84, 1972, 157-163, 187-191
En bref
Variante(s)
Reussegg
Indexation thématique
Entités politiques / Seigneurie