de fr it

Seppey

Hameau de la comm. de Vulliens VD. 1250 Sépey, puis Sépey-près-Vulliens, S. dès 1954. Paroisse de Syens. Bailliage de Moudon (1536-1798), district d'Oron (1798-2006). Dès le XVIe s., S. fut une seigneurie, détachée de celle de Vulliens, avec château et cour de justice (un châtelain, un curial, neuf jurés). Elle appartint aux familles de Vulliens, de Genève-Lullin, de Villarzel, Clavel (1668) et Burnand (1759). Ces derniers, dépossédés de leurs droits féodaux en 1798, conservèrent la demeure où le peintre Eugène Burnand installa son atelier.

Sources et bibliographie

  • Ch. Pasche, La contrée d'Oron, 1895 (réimpr. 1988)
  • R. Burnand, «Seppey», in RHV, 1957, 46-57
En bref
Première(s) mention(s)
1250: Sépey
Variante(s)
Sépey

Suggestion de citation

Meystre-Schaeren, Nicole: "Seppey", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.12.2010. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013166/2010-12-22/, consulté le 21.10.2021.