de fr it

Adolphe-EugèneBandelier

18.8.1812 à Sornetan, 10.2.1897 à Berne, prot., de Sornetan. Fils de Simon, maire de Sornetan, puis directeur des postes à Sonceboz, et de Marianne Juillerat. Frère d'Alphonse (->). 1838 Marianne Senn, veuve d'Adrien-Louis Ritter, de Berne. Etudes de droit à Lausanne et Berne. Avocat, greffier à la cour d'appel du canton de Berne (1833-1842), puis président du tribunal de district de Konolfingen (1842-1844). Conseiller d'Etat bernois (Finances, 1844-1846). Non réélu après l'adoption de la nouvelle constitution radicale, B. émigra au Brésil en 1847, puis aux Etats-Unis. Il fut fermier, conseiller juridique, puis banquier à Highland (Illinois) et consul honoraire de Suisse. Membre fondateur de la Société d'histoire de Berne en 1846 (Historischer Verein des Kantons Bern).

Sources et bibliographie

  • Ch. Junod, «Un ancien conseiller d'Etat jurassien au Brésil à l'époque de l'esclavage», in Intérêts du Jura, 30, 1959, 228-233
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.8.1812 ✝︎ 10.2.1897

Suggestion de citation

Gobat, Jean-Philippe: "Bandelier, Adolphe-Eugène", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.02.2002. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013190/2002-02-26/, consulté le 26.11.2020.