de fr it

Jacob GeorgesChiffelle

24.8.1773 à La Neuveville, 23.2.1843 à La Neuveville, prot., de La Neuveville. Fils de Georges-Louis, pasteur, et de Benedite Petitmaitre. Jeanne-Marguerite-Charlotte Cornaz. Etudiant en théologie. Pasteur sans cure (1803-1805). C. dirige un pensionnat de jeunes gens. Nommé maire de La Neuveville en 1811 par le préfet du Haut-Rhin, il reste à son poste après le départ des Français et rétablit en 1814 l'ancien Conseil de bourgeoisie. Administrateur-adjoint de La Neuveville désigné par le Gouvernement général de l'ancien évêché de Bâle, il est un des sept députés choisis par le Vorort parmi les citoyens les plus notables du Jura. Il signe le 14 novembre 1815 à Bienne l'Acte de réunion du Jura au canton de Berne. Maître-bourgeois (bourgmestre) de La Neuveville (1822-1832), puis juge à la cour d'appel du canton de Berne. Bourgeois d'honneur de la ville de Berne.

Sources et bibliographie

  • ABourg La Neuveville
  • F. Imer, «Une lettre de J.-G. Chiffelle en 1815», in Actes SJE, 1928, 41-45
  • R. Ramseyer, Montagu, capitaine de vaisseau, 1992
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Jacob Georg Tschiffeli
Dates biographiques ∗︎ 24.8.1773 ✝︎ 23.2.1843