de fr it

KarlKoch

27.8.1771 à Thoune, 10.9.1844 à Berne, prot., de Thoune et Berne. Fils de Friedrich, pasteur, et de Salomé Elisabeth Wyss. Johanna Margaretha Schnyder. Scolarité à Thoune, études de droit à Berne et Tübingen. Avocat à Berne (1804-1831), président de la cour suprême (1840-1844). Membre du Grand Conseil de ville de Thoune (1796). Personnage de premier plan de la République helvétique, modéré mais partisan de l'Etat unitaire et opposé au retour du patriciat, K. fut député du canton d'Oberland au Grand Conseil helvétique en 1798 (président par la suite). Membre du Sénat en 1801, il fut évincé par les fédéralistes en octobre. Député à la Consulta de Paris (1802), membre du gouvernement provisoire et du Grand Conseil bernois (1803). Membre de la Constituante et président de la commission constitutionnelle en 1831, il rédigea un projet qui eut un grand impact sur le texte final. Député au Grand Conseil (1831-1844), conseiller d'Etat (1831-1840, Militaire et Travaux publics), il travailla à la réforme de l'organisation militaire du canton de Berne et fonda l'école militaire bernoise, dont il fut le premier directeur. Colonel.

Sources et bibliographie

  • P. Martig, «Karl Koch (1771-1844)», in BZGH, 43, 1981, 104-108
  • Junker, Berne, 2 , 40-46
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.8.1771 ✝︎ 10.9.1844