de fr it

JohannesMani

10.5.1771 à Diemtigberg (comm. Diemtigen), 28.7.1838 à Thoune, prot., de Diemtigen. Fils de Niklaus Johannes, assesseur et marguillier. Frère de Jakob (->). Jakobea Ueltschi. La famille M. faisait partie de l'aristocratie rurale de l'Oberland bernois, opposée à la ville de Berne. Sous la République helvétique, M., patriote, exerça les fonctions de juge cantonal de l'Oberland et de sous-préfet du district du Bas-Simmental. Il fut licencié à la réunification des deux cantons de Berne et d'Oberland en 1802. Il fut de 1803 à 1813 juge suppléant au tribunal de district du Bas-Simmental. Sa participation au soulèvement de l'Oberland en 1814, dont il avait été l'un des meneurs, lui valut une forte amende et le retrait de ses charges publiques (conseiller communal, juge de district et membre du consistoire). Membre de la Constituante bernoise en 1831, M. fut en rapport avec les milieux libéraux regroupés autour des frères Schnell.

Sources et bibliographie

  • U. Robé, Berner Oberland und Staat Bern, 1972
  • Junker, Berne, 1-2
  • A. Regez, «Die Oberländer Unruhen um 1814», in Berner Oberländer Nachrichten, 19 et 26.2.1985
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.5.1771 ✝︎ 28.7.1838
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons