de fr it

Johann JakobSchädelin

16.12.1804 à Moosleerau, 3.10.1859 à Berne, prot., de Moosleerau, de Frutigen en 1847 et de Berne en 1855. Fils de Christian, propriétaire foncier. 1) Maria Leuenberger, 2) Wilhelmine Caroline Küng. Enseignement privé à Bâle en 1820, études à l'académie de Berne dès 1823. Séjour à Lausanne (1824-1825). Précepteur à Hindelbank (1826). Consécration (1829). Maître à l'école réale à Berne jusqu'en 1834, puis à l'école de la bourgeoisie pour jeunes filles. Pasteur à Frutigen (1840-1850). S. collabora au nouveau psautier et œuvra en faveur de l'éducation et de l'assistance publique. Editeur des Christliche Blätter. Rédacteur de l'Oberländer Anzeiger, il exprima dès 1846 son opposition au gouvernement radical; il soutint le revirement conservateur et fut diacre de la collégiale de Berne en 1850. Sur pression des radicaux, S. dut renoncer en 1857 à son poste à l'Oberländer Anzeiger. Auteur de tragédies (Klaus Leuenberger, 1837; Julia Alpinula, 1859) et d'un ouvrage sur Julie Bondeli (1838).

Sources et bibliographie

  • Sammlung bernischer Biographien, 5, 1906, 452-476
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Hans Schädeli
Dates biographiques ∗︎ 16.12.1804 ✝︎ 3.10.1859