de fr it

JohannSchnell

28.4.1793 à Berthoud, 27.8.1865 à Berthoud, prot., de Berthoud. Fils de Johannes (->). Frère de Johann Ludwig (->) et Karl (->). Louise S., fille de son cousin Samuel Ludwig (->). Elève de Pestalozzi à Berthoud, études de médecine à Berne, à Tübingen (dès 1812, doctorat en 1815), puis à Paris. S. y fit la connaissance en 1816 de Philipp Albert Stapfer, Benjamin Constant et Alexander von Humboldt. La même année, il ouvrit son cabinet à Berthoud. Il fut nommé professeur ordinaire de sciences naturelles à l'académie de Berne (1827). Il démissionna en 1834 et ouvrit une pharmacie à Berthoud ainsi qu'une fabrique chimique sur son domaine de Lochbach. Avec ses frères, principalement Karl, il développa dès 1814 le mouvement libéral bernois. Lors du soulèvement de l'Oberland de 1814, il agit encore en coulisses, mais, aux assemblées de Berthoud le 3 décembre 1830 et de Münsingen le 10 janvier 1831, il s'affirma comme un orateur étincelant. Il utilisa le Berner Volksfreund, fondé la même année, comme organe du parti libéral (dit parti des Schnell). Député au Grand Conseil bernois (1832-1838; président 1837-1838), il favorisa la révision du Pacte fédéral (1833) et fut délégué à la Diète (1834). Mais, provoqués par les radicaux, les trois frères S. passèrent dans le camp conservateur et, lorsque le Grand Conseil se prononça contre l'expulsion de Charles Louis Napoléon Bonaparte le 24 septembre 1838, S. et ses frères renoncèrent à toutes leurs fonctions politiques. S. se fit à nouveau élire au Grand Conseil (1843-1846) et lutta contre l'influence croissante des frères Ludwig et Wilhelm Snell et de leurs partisans radicaux. Après la mort de son frère Karl en 1844, S. reprit la résidence d'été de celui-ci à Berthoud et se retira de plus en plus de la vie politique. Toutefois, lors de l'assemblée populaire conservatrice de Münsingen le 25 mars 1850, il s'affirma comme opposant au gouvernement radical, dans lequel il ne voyait qu'un régiment illégal de corps francs.

Sources et bibliographie

  • Meine Erlebnisse unter dem Freischarenregiment, 1850
  • E. Blösch, Eduard Blösch und Dreissig Jahre Bernischer Geschichte, 1872
  • Sammlung bernischer Biographien, 2, 1896, 335-341
  • Die Dozenten der bernischen Hochschule, 1984, 41
  • Junker, Berne, 2
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Hans Schnell
Dates biographiques ≈︎ 28.4.1793 ✝︎ 27.8.1865