de fr it

ErnstSchüler

29.10.1807 à Darmstadt, 12.5.1881 à Bienne, prot., de Darmstadt, de Bienne en 1835. Fils de Ludwig Carl Ernst, greffier au tribunal de Hesse. 1840 Damaris Albertine Louise Locher, fille de Johann, homme d'affaires. Etudes de théologie, de philologie et de philosophie à Giessen dès 1827. S. participa à l'attentat de Francfort (putsch contre la Diète) en 1833, s'enfuit à Bienne. Il y fut maître au gymnase et fonda une société de lecture pour artisans. Cofondateur en 1834 de l'association Jeune Allemagne, S. figura en 1835 parmi les fondateurs de la Jeune Suisse et reprit la direction de l'imprimerie homonyme, qui édita de 1835 à 1836 le journal bilingue Jeune Suisse. Accusé de haute trahison, arrêté, il perdit sa place d'enseignant, bien que relaxé. S. adhéra en 1836 à l'Association nationale suisse. Il monta entre 1840 et 1846 un atelier d'horlogerie et passe ainsi, à cause aussi de son activité politique, pour un pionnier de l'industrie horlogère biennoise. S. fut conseiller communal (exécutif) en 1845, maître de poste en 1846. Il participa à la première expédition des corps francs en 1845 et à la guerre du Sonderbund en 1847. Il édita en 1848 le journal Die Evolution. A Wiesbaden de 1849 à 1851, il revint à Bienne en 1852, S. reprit une imprimerie et fonda le Schweizer Handels-Courier. Son fils Carl Friedrich Ernst lui succéda à la tête de l'imprimerie.

Sources et bibliographie

  • Die Regierung der Republik Bern und die Verfolgten der Könige, 1837
  • W. et M. Bourquin, Biel, stadtgeschichtliches Lexikon, 1999, 374-375
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 29.10.1807 ✝︎ 12.5.1881