de fr it

Karl Ludwig SalomonTscharner

7.2.1754 à Berne, 8.2.1841 à Berne, prot., de Berne. Fils de Daniel, bailli de Nyon, et d'Aramanda Margaretha Steiger. Neveu d'Albrecht Bernhard Steiger. Katharina Henriette Haller. Etudes à l'école supérieure (académie) de Berne. Professeur de droit à Berne (1777), puis de droit civil et temporairement de sciences politiques à l'institut politique (1787-1794) que T. contribua à mettre sur pied. Membre du Grand Conseil de Berne (1785). Chargé dès 1791 de nombreuses missions diplomatiques, notamment auprès de Bonaparte à Rastatt en 1797. Membre du gouvernement provisoire (1798), député au Grand Conseil (1803), juge à la cour d'appel (1808-1817), préfet de Frutigen (1816-1822). Progressiste dans ses écrits juridiques, mais conservateur en politique, il fut proche du comité de Waldshut.

Sources et bibliographie

  • Abhandlung über die Frage: Beleidigt die Peinigung die Gerechtigkeit?, 1785
  • Auch ein Paar gewagte Ideen über Gesetzmacherey, 1788
  • Entwurf einer peinlichen Process-Ordnung, 1791
  • Feller, Bern, 4
  • Junker, Berne, 1
  • Die Dozenten der bernischen Hochschule, 1984, 30
  • N. Lieber et al., Les Tscharner de Berne, 2003, 740-743
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.2.1754 ✝︎ 8.2.1841