de fr it

JohannesWyttenbach

11.9.1763 à Büren, 12.11.1811 à Berne, prot., de Berne. Fils de Johann, doyen de la collégiale, et de Susanna von Graffenried. Célibataire. Stage de secrétaire à la chancellerie de Berne (1785), études de droit à Göttingen (1785-1787). Secrétaire de commission (1787), étudiant à l'institut politique de Berne (1790). Membre du Grand Conseil (dès 1795), W. tint un journal (Annalen) qui constitue une source précieuse pour les dernières années de l'Ancien Régime à Berne. W. était un libéral favorable aux droits de la population de la campagne et passait auprès des patriciens pour un ami de la France. En 1798, il aida à sauver une partie du trésor de Berne du pillage des Français. Sous l'Helvétique, il fut secrétaire de la Chambre administrative du canton de Berne, puis il travailla dans une étude d'avocat. Après le coup d'Etat de 1800, il fit partie du Conseil législatif helvétique et se rallia aux fédéralistes. Il participa activement au coup d'Etat d'octobre 1801 et devint membre de la Chambre administrative cantonale. Sous la Médiation, il entra au Grand Conseil, devint chef de la chancellerie des finances (secrétaire des finances), membre du Petit Conseil de la ville (1804) et curateur de l'académie (1810).

Sources et bibliographie

  • von Rodt, Genealogien, 6, 345
  • Feller, Bern, 4, 351-352
  • J.H. Wäber, Berner Patrizier in hohen Staatsämtern der Helvetik, mém. lic. Berne, 1978, 126-137 (BBB)
  • J.H. Wäber, «Die Staatsumwälzung von 1798», in BZGH, 45, 1983, 147-170
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.9.1763 ✝︎ 12.11.1811