de fr it

MartinaHälg-Stamm

27.12.1914 à Appenzell,6.12.2011 à Romanshorn, sans confession, de Langrickenbach. Fille de Christian Stamm, garde forestier cantonal. 1946 Otto Hälg, instituteur et député au Grand Conseil thurgovien, fils de Jakob, cordonnier. Ecole cantonale à Saint-Gall (1930-1934), études de langues à Londres et Rome (1934-1936). Fondée de pouvoir (1937-1939), collaboratrice auprès de l'adjudance générale de l'armée suisse à Berne (1940-1942), secrétaire (1943-1945), correspondante du Thurgauer Arbeiterzeitung (1956-1980), directrice du secrétariat Pro Juventute à Romanshorn (1963-1983). Membre du PSS depuis 1963, H. fut, dès l'entrée en vigueur du droit de vote des femmes, en 1971, candidate malheureuse au Conseil national. Première femme à siéger au Grand Conseil thurgovien (1972-1980), elle parvint à faire réviser l'échelle cantonale des traitements qui pénalisait les femmes.

Sources et bibliographie

  • «Die Frauenbewegung im Thurgau», in Geschichte des Kantons Thurgau, 2, 1992, 129-135
  • Thurgauer Frauen Archiv, StATG
  • V. Müller, «"...damit man nicht keine hat"», in Bodenständig und grenzenlos, 1998, 214-215
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.12.1914 ✝︎ 6.12.2011