de fr it

Hans MaxHeitz

15.4.1878 à Münchwilen (TG), 19.4.1957 à Münsterlingen, prot., de Zurich, Stein am Rhein et Münchwilen. Fils de Johann Philipp (->). 1) 1906 Paula Maria Steinhäuser, fille de Carl, fabricant de chaussures, 2) 1938 Marcelle Anita Itten. Etudes de droit à Zurich, Heidelberg, Berlin, Berne et Leipzig (1898-1903), doctorat à Leipzig et brevet thurgovien d'avocat (1903). Avocat à Kreuzlingen (1905-1957), vice-procureur cantonal (1907-1957), greffier du tribunal de Weinfelden (1908-1919). Conseiller communal radical de Kreuzlingen (exécutif, 1922-1943, vice-ammann dès 1928), fondateur de la garde bourgeoise locale en 1918, cofondateur de la section du district de Kreuzlingen de la Fédération patriotique suisse en 1939. H. fut chargé par le gouvernement thurgovien de planifier l'évacuation de la population civile de Kreuzlingen en 1939-1940. Colonel d'infanterie.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StATG
  • R. Herzog, «Hans Max Heitz (1878-1957)», in ThBeitr., 132, 1995, 163-167
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.4.1878 ✝︎ 19.4.1957

Suggestion de citation

Salathé, André: "Heitz, Hans Max", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.01.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013374/2004-01-16/, consulté le 26.10.2020.