de fr it

FriedrichMann

26.6.1825 (Johann Georg Friedrich) à Schwabach (Bavière), 15.3.1906 à Wurtzbourg, luthérien, de Frauenfeld (1859). Fils de Johann, tisserand. 1854 Ida Sulzberger, fille de Johann Jakob Sulzberger. Ecole polytechnique de Nuremberg (1839-1843), examen d'Etat à Munich en 1844. Assistant de Georg Simon Ohm à l'école polytechnique de Nuremberg. Pendant la révolution de mars 1848, M. fut politiquement actif à Biebrich am Rhein (Nassau), où il tint des discours sur la liberté. En 1850, il se réfugia à Zurich et y publia en 1851 une nouvelle protosocialiste, Die Macht der Arbeit. En 1853, il fut nommé professeur de mathématiques et de physique à la nouvelle école cantonale de Frauenfeld (recteur de 1862 à 1868 et de 1870 à 1872). M. fonda en 1854 la Société thurgovienne des sciences naturelles (président de 1858 à 1872). En 1866, le gouvernement thurgovien l'appela comme expert en physique et en pédagogie dans la commission des fabriques qui, sous sa direction, rédigea en 1868 un rapport sur les industries du canton. De retour en Allemagne en 1872, il devint recteur de l'école réale de Wurtzbourg (1876-1903). Candidat national-libéral malheureux au Reichstag en 1883. Auteur de nombreux écrits scientifiques et pédagogiques. En 1899, l'université de Wurtzbourg lui décerna le titre de docteur honoris causa en philosophie pour son activité pédagogique.

Sources et bibliographie

  • E. Mann, «Lebenslauf des Rektors Friedrich Mann (1825-1906)», in ThBeitr., 84, 1948, 88-104
  • Thurgauer Zeitung, 29.3.1968
  • H.M. Speich, «Friedrich Mann», in Thurgauer Jahrbuch, 55, 1980, 29-34
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF