de fr it

Johann UlrichSauter

20.11.1752 à Arbon, 27.3.1824 à Arbon, prot., d'Arbon. Fils de Johann Georg, graveur sur cuivre. 1784 Dorothea Waser, fille de Johann Jacob, pasteur. Marchand de drap de son état, secrétaire de la ville d'Arbon (1783-1798), préfet du district d'Arbon (1798), S. fut élu préfet national du canton de Thurgovie en 1799 (successeur de Hans Jakob Gonzenbach), en poste de 1800 à 1803 (interruption en automne 1802). Député au Grand Conseil thurgovien dès mars 1803 (président en avril, démission en juin), il refusa son élection simultanée au Petit Conseil. Président de district (1803-1816), puis préfet d'Arbon (1816-1824), il fut à nouveau député au Grand Conseil de 1813 à 1818. En février 1798, il intervint auprès des cantons, au nom d'Arbon et de Horn, afin d'obtenir l'incorporation de ces localités dans le futur canton de Thurgovie. En mars 1803, il présida la commission gouvernementale provisoire thurgovienne chargée de réaliser la transition avec le régime de la Médiation. Membre de la commission constituante du Grand Conseil en 1814, il s'opposa aux tendances restauratrices. Imprégné des idées des Lumières et doué pour la rhétorique, S., grâce à son envergure intellectuelle, occupe une position éminente parmi les politiciens thurgoviens de son temps. Unitaire modéré, il chercha à éviter l'occupation de la Thurgovie par les armées étrangères. Il s'attira la confiance de la population par la manière exemplaire dont il s'acquitta de ses mandats, par l'accueil favorable qu'il réserva à la Constitution helvétique et par sa fidélité à la Thurgovie.

Sources et bibliographie

  • ASHR, 2; 5-16
  • W. Wuhrmann, «Johann Ulrich Sauter (1752-1824)», in Thurgauer Jahrbuch, 1932, 7-10
  • A. Keller, «"… an den Schätzbahren Bgr Sautter": Briefe aus der thurgauischen Bevölkerung an den Regierungsstatthalter 1802-1803», in ThBeitr., 136, 1999, 79-93
  • H. Brauchli, Thurgauer Ahnengalerie, 2002, 279-286
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.11.1752 ✝︎ 27.3.1824