de fr it

Ignaz ThomasScherr

Lithographie réalisée en 1832 à Zurich par Johann Jakob Honegger d'après un dessin de Johann Caspar Scheuchzer (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).
Lithographie réalisée en 1832 à Zurich par Johann Jakob Honegger d'après un dessin de Johann Caspar Scheuchzer (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv). […]

15.12.1801 à Hohenrechberg-Hinterweiler (Wurtemberg), 10.3.1870 à Emmishofen (auj. comm. Kreuzlingen), cath., puis prot. (1831), du Wurtemberg, de Stadel (1831). Fils de Franz Hieronymus, instituteur, et de Cäcilia Nuding. Frère de Johannes (->). 1) Anna Lattmann, fille de Heinrich, juge de paix, 2) Wilhelmine Sophie Nathalie Feez, fille de Christoph Lorenz, commerçant. Gymnase à Ellwangen (Wurtemberg, 1816-1817), examen de maître d'école (1820). Engagé en 1821 comme maître auxiliaire dans l'institution pour aveugles et sourds de Schwäbisch Gmünd (Wurtemberg), S. passa l'examen d'éducateur pour les sourds-muets en 1822. Maître principal dans l'établissement pour aveugles de Zurich (1825), qui accueillit aussi des malentendants dès 1826. Il fut membre du conseil d'éducation zurichois (1831). Directeur de la nouvelle école normale créée à Küsnacht (ZH, 1832), il perdit ce poste en 1839 lors de l'affaire Strauss. En 1840, S. fonda au Sonnenberg à Winterthour un institut privé destiné aux sourds-muets et aux garçons qui voulaient préparer leur entrée à l'université. Il acheta en 1843 un domaine à Emmishofen où il dirigea jusqu'à sa mort un établissement d'éducation privé. Membre de la Constituante (1849) et du conseil d'éducation (1852-1855) du canton de Thurgovie, il fut rédacteur de la Schweizerische Lehrerzeitung (1863-1865). Œuvrant sans relâche pour la formation, S. rédigea la méthode Elementar-Sprachbildungslehre (1831), utilisée dans les écoles pour malentendants en Suisse et à l'étranger, ainsi que dans les écoles primaires. Après la victoire des radicaux à Zurich, nombre de ses manuels d'apprentissage de la langue furent introduits dans les écoles de la région en 1846, ainsi que dans celles des cantons de Thurgovie, Glaris, Saint-Gall et des Grisons.

Sources et bibliographie

  • Genaue Anleitung, taubstummen Kindern [...] Fertigkeit im Verstehen [...] der Schriftsprache beizubringen, 1825
  • Correspondance avec Babette Steinmann, Institut für historische Bildungsforschung der Pädagogischen Hochschule, Zurich
  • G. Wyrsch-Ineichen, Ignaz Scherr (1801-1870) und das Normal-, Taubstummen- und Blindenschulwesen seiner Zeit bis 1832, 1986 (avec liste des œuvres)
  • A. Bloch Pfister, Priester der Volksbildung, 2007
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Wyrsch-Ineichen, Gertrud: "Scherr, Ignaz Thomas", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.07.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013409/2011-07-25/, consulté le 23.09.2020.