de fr it

Jakob BenediktSchmid

25.7.1811 à Olten, 20.4.1880 à Olten, cath., puis cath.-chr. (1873), d'Olten. Fils de Heinrich, tailleur et épicier, et de Margaritha Munzinger. Frère d'Alexander (->). 1838 Adelheid Kully, fille de Peter Isidor, secrétaire de district et député au Grand Conseil. Collège à Fribourg (chez les jésuites) et Soleure, études de droit à l'académie de Berne et aux universités de Fribourg-en-Brisgau et Heidelberg, brevet soleurois d'avocat et notaire (1836). S. ouvrit un cabinet d'avocat à Olten en 1837. Membre du parti des "gris" (vieux-libéraux), il prit part aux expéditions des Corps francs, à la guerre du Sonderbund comme capitaine et au Kulturkampf comme l'un des chefs du mouvement catholique-chrétien à Olten. Secrétaire du district d'Olten-Gösgen (1841-1856), député au Grand Conseil soleurois (1844-1880) et président de la ville d'Olten (1861-1874). Il approuva le développement ferroviaire de celle-ci et fut administrateur du Central-Suisse de 1865 à 1880. Cofondateur de l'école de district (1854), S. soutint la création de l'hôpital cantonal à Olten et lança de nombreuses institutions de bienfaisance et d'utilité publique, comme le fonds et musée Disteli, où il déposa sa collection de dessins de Martin Disteli.

Sources et bibliographie

  • E. Meyer, «Jakob Benedikt Schmid», in Oltner Neujahrsblätter, 27, 1969, 11-13
  • Olten 1798-1991, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Benedikt Schmid
Dates biographiques ≈︎ 25.7.1811 ✝︎ 20.4.1880

Suggestion de citation

Meyer, Erich: "Schmid, Jakob Benedikt", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.07.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013447/2010-07-06/, consulté le 21.09.2020.