de fr it

Amanz Ludwig MariaGlutz-Ruchti

4.8.1760 à Saragosse, 28.11.1831 à Soleure, cath., de Soleure. Fils de Franz Ludwig Josef et de Luzia Schmid. 1783 Margaritha Antonia Glutz-Ruchti. Officier du régiment Castellaz. Membre du Grand Conseil soleurois (1781) et du Petit Conseil (Jungrat en 1784 et Altrat la même année). Préfet national de 1800 à 1802 (avec des interruptions dues à des destitutions) et député à la Diète helvétique. Membre du Grand et du Petit Conseil (Police, Finances) de 1803 à 1831. Préfet national mis en place par la commission exécutive helvétique, G., adversaire des Français, fit usage de son droit de nommer tous les hauts fonctionnaires pour remplacer les patriotes extrémistes par des partisans de l'Ancien Régime. Sous sa direction fut élue en 1802 une nouvelle Diète cantonale. Le système électoral compliqué favorisa les fédéralistes.

Sources et bibliographie

  • J. Mösch, «Der Kanton Solothurn zur Zeit der Helvetik», in JbSolG, 12, 1939, 315-512
  • SolGesch., 3
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Amanz Ludwig Maria Glutz
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 4.8.1760 ✝︎ 28.11.1831

Suggestion de citation

Fink, Urban: "Glutz-Ruchti, Amanz Ludwig Maria", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.12.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013456/2006-12-28/, consulté le 28.11.2020.