de fr it

HeinrichGujer

6.12.1801 à Kempten (auj. comm. Wetzikon), 13.3.1868 à Bauma, prot., de Bauma. Fils de Hans Heinrich, meunier, et de Regula Weber. Frère de Johann Rudolf Guyer. 1833 Maria Susanna Wepf, fille de Johannes, aubergiste, de Müllheim. Ecole communale, puis deux ans d'école secondaire à Winterthour. Meunier à Bauma dans l'entreprise familiale (moulin acquis en 1802), qui comprenait aussi une boulangerie, une scierie, une ferme, un commerce de blé et de farine, ainsi qu'une petite filature mécanique. Dès 1837, G. dirigea l'affaire; il construisit un moulin à cylindres et en 1862 une autre filature. A la fin des années 1820, il rallia l'opposition libérale et prononça le premier discours de la journée d'Uster en 1830. Politicien régional influent, il fut député au Grand Conseil zurichois (1830-1868, président en 1838 et en 1843), membre de la commission constituante en 1831, préfet du district de Pfäffikon (1831-1868), délégué à la Diète (1842 et 1844). Surnommé le meunier avisé (der kluge Müller), il s'intéressa à l'instruction publique, à la construction de routes, ainsi qu'à l'organisation de la justice et de l'administration.

Sources et bibliographie

  • G. Böckli, «Lebensbild des Statthalters Heinrich Gujer in Bauma», in Zürcher Monats-Chronik, 1942, 76-84
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF