de fr it

FriedrichLocher

22.12.1820 à Zurich, 23.4.1911 à Vanves (près de Paris), prot., de Zurich. Fils de Hans Konrad, marchand de meubles. 1854 Lina Elisa Conod, fille de Charles, avocat, de Lausanne. Scolarité à Zurich et Lausanne, études de droit à Zurich et Berlin (1842-1846), doctorat, puis brevet d'avocat zurichois. Auditeur au tribunal de district de Zurich, avocat, membre de la cour criminelle (1851-1853), puis à nouveau avocat (1853-1898), juge suppléant à la cour suprême (1853-1867), juge de paix à Fluntern (1876-1883), éditeur et rédacteur des Zürcher Nachrichten (1878-1881). En raison d'un procès de succession, L. séjourna en Italie dans les années 1883-1893, revint ensuite à Fluntern. Il s'opposa très tôt aux radicaux. Député à la Constituante en 1868, il démissionna après la première séance. Dans son pamphlet anonyme Die Freiherren von Regensberg ("les barons de Regensberg"), qui suscita de vives réactions, il critiquait les dysfonctionnements de l'administration et la justice du "système Escher". Le mouvement démocratique naissant y puisa ses slogans politiques. L. demeura néanmoins isolé, car les démocrates se distancièrent de son style qui recourait aux attaques personnelles. Des pamphlets ultérieurs lui firent perdre son brevet d'avocat, L. quitta alors Zurich en 1899 pour s'installer à Paris et mourut dans la gêne.

Sources et bibliographie

  • Die Freiherren von Regensberg: Pamphlet eines schweizerischen Juristen, 7 parties, 1866-1872
  • Republikanische Wandel-Bilder und Portraits, 1901
  • A. Garnaus, Die Familie Locher von Zürich, 1924, 54-82
  • M. Schaffner, Die demokratische Bewegung der 1860er Jahre, 1982
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 22.12.1820 ✝︎ 23.4.1911