de fr it

FelixWild

31.7.1809 à Wädenswil, 3.5.1889 à Wädenswil, prot., de Wädenswil. Fils de Hans Jakob, commerçant, et d'Anna Esther Hauser. Célibataire. Après une scolarité à l'institut privé Brunschwiler de Männedorf, W. travailla dans le commerce de textiles de son père. Conseiller économique, il réorganisa l'administration de l'abbaye de Rheinau, placée sous le contrôle de l'Etat (1836-1837). Député au Grand Conseil zurichois (1839-1869), conseiller d'Etat (1839-1845 et 1849-1869, principalement aux Finances). Représentant du Conseil d'Etat au conseil de surveillance de la Rentenanstalt nouvellement créée (1857-1869, président de 1857 à 1864 et de 1866 à 1869). Administrateur des Chemins de fer du Nord-Est (de 1860 à 1876 au moins). Président de la commune de Wädenswil (1874-1880). Au Département des finances, W. milita pour une révision des caisses de compensation plus fréquente, un contrôle plus strict des déclarations fiscales et l'encaissement plus rapide des impôts. Conservateur teinté d'idées libérales, W. lutta contre la suppression de l'abbaye de Rheinau et contre la création d'une Banque cantonale, que les démocrates appelaient de leurs vœux. Il soutint la construction de la ligne ferroviaire Wädenswil-Einsiedeln, ouverte en 1877.

Sources et bibliographie

  • Journal, AV Zurich
  • Anzeiger vom Zürichsee, 4.5.1889, n° 52
  • NZZ, 6.5.1889, n° 125
  • S.G. Schmid, Die Zürcher Kantonsregierung seit 1803, 2003, 340
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF