de fr it

Joseph-JoachimFroté

20.3.1821 à Miécourt, 6.12.1879 à Porrentruy, cath., de Miécourt. Fils de Joseph, géomètre et député, et de Françoise Meister. Louise Gérard, de Belfort. Etudes à Delémont et au collège de Consolation (comm. Consolation-Maisonnettes, Doubs). Géomètre-arpenteur. Préfet de Porrentruy (1858-1876), F. prend la tête du parti radical d'Ajoie. Anticlérical et franc-maçon, il est l'un des adversaires les plus résolus du clergé catholique lors du Kulturkampf. Elu député au Grand Conseil bernois (1862, 1866, 1870), il ne peut y siéger pour incompatibilité. Le préfet F. joua un rôle très actif dans la vie économique (construction du chemin de fer Porrentruy-Delle) et sociale (hospice, hôpital, école cantonale de Porrentruy) régionale. Major.

Sources et bibliographie

  • Le Démocrate, 9-14.12.1879
  • Le Pays, 11.12.1879
  • J.-P. Bélet; L. Marer, éd., Mém. pour servir à l'hist. du Pays de Porrentruy, depuis l'invasion des alliés jusqu'en 1883, 2, 1973, 331-334
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.3.1821 ✝︎ 6.12.1879