de fr it

PierreNicol

30.3.1877 à Porrentruy, 31.12.1935 à Porrentruy, cath., de Porrentruy. Fils de Pierre et de Marguerite Voillat. Alphonsine Blessemaille, de Glère (Franche-Comté), fille de François. Ecole primaire et école d'horlogerie à Porrentruy. Ouvrier remonteur, employé PTT, puis tenancier du restaurant L'Union des Peuples à Porrentruy. Pionnier du mouvement syndical, coopératif et socialiste en Ajoie. Fondateur de l'Union ouvrière, qui regroupe les organisations syndicales locales, en 1899, puis fondateur et président de la Fédération socialiste jurassienne (1903-1905). Correspondant de La Sentinelle. Il participe à la création de la première coopérative d'Ajoie (1899). Député au Grand Conseil bernois (1902-1906, 1918-1922). Ses nombreux services aux ouvriers lui valurent le surnom d'avocat des pauvres.

Sources et bibliographie

  • Actes SJE, 1936, 245-246
  • R. Müller, «Le temps des pionniers: Pierre Nicol (1877-1936 [sic])», in Socialisme jurassien, 1985
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.3.1877 ✝︎ 31.12.1935

Suggestion de citation

Kohler, François: "Nicol, Pierre", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.11.2010. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013616/2010-11-09/, consulté le 02.12.2020.