de fr it

Trésors monétaires

Un trésor monétaire se compose d'au moins deux pièces de monnaies et forme un ensemble clos unique, d'où son intérêt scientifique. La recherche distingue trois catégories de trésors selon leur construction et leurs contextes historique et archéologique. Le trésor rituel, qui correspond à un dépôt de fondation, à des jetés votifs de pèlerins dans un sanctuaire (La Tène à l'époque celtique; Le Chasseron ou Martigny à l'époque romaine) ou à un dépôt funéraire; le trésor de circulation, constitué rapidement, qui permet d'offrir une image précise du numéraire circulant dans un espace donné au moment de son enfouissement (Augusta Raurica, Lousonna); le trésor de thésaurisation, qui obéit à la volonté de préserver un capital monétaire ou un poids de métal précieux, une sorte de spéculation à usage ultérieur (aurei de Lousonna). Lors de la crise monétaire du IIIe s., plusieurs vagues de thésaurisation vont se porter sur une sélection de monnaies antérieures à 250, plus attractives que les pièces contemporaines (Coeuve, Neftenbach). Le trésor mixte d'Augusta Raurica est une collection de pièces d'orfèvrerie et de monnaies précieuses à valeur libératoire qui correspond à des largitiones de l'empereur pour des soldats ou des fonctionnaires méritants. Certains dépôts médiévaux présentent une sélection de pièces de valeur, parfois étrangères au territoire suisse (Ilanz, VIIIe s.; Corcelles-près-Payerne, XIe s.; château de Chillon, XIVe s.; Balsthal, XVe s.). Nombre de dépôts répondent à une période troublée: celui d'Augusta Raurica remonte à la destruction du castrum vers 352, certains recueillis aux environs de Morat aux guerres de Bourgogne, celui de Neunkirch aux guerres de Souabe, celui de Tschlin à la guerre de Trente Ans.

Le cadre légal en matière de trésors monétaires est régi par l'article 723 du Code civil suisse et par des lois cantonales. Depuis 1992, l'Inventaire des trouvailles monétaires suisses centralise la documentation en collaboration avec les institutions cantonales responsables de la gestion de ces trouvailles (services archéologiques, musées).

Sources et bibliographie

  • Trésors monétaires du Moyen Age trouvés en Suisse, cat. expo. Fribourg, 1979
  • B. Rütti, C. Aitken, Le trésor: l'argenterie romaine de Kaiseraugst redécouverte, 2003
  • J. Diaz Tabernero, D. Schmutz, Goldgulden, Dicken, Batzen und Kreuzer: der Fund von Neunkirch (SH), verborgen um 1500, 2005
  • A. Geiser et al., «Les monnaies», in Le sanctuaire gallo-romain du Chasseron, éd. Th. Luginbühl et al., 2013, 144-220