de fr it

Plappart

Avers et revers d’un plappart saint-gallois de 1424, diamètre de 21,5 mm (Münzkabinett Winterthur, Inv. Nr. S 495; photographie Lübke & Wiedemann, Leonberg).
Avers et revers d’un plappart saint-gallois de 1424, diamètre de 21,5 mm (Münzkabinett Winterthur, Inv. Nr. S 495; photographie Lübke & Wiedemann, Leonberg). […]

Le terme de plappart (formé d'après le français blafard) s'appliqua dès le XIVe siècle en Suisse alémanique, en Allemagne du Sud et en Alsace, aux pièces d'argent indigènes ou étrangères, milanaises principalement. En Suisse, la frappe de plapparts commença en 1384/1388 à Berne, en 1417 à Zurich, en 1424 à Saint-Gall et en 1425 à Bâle, ce dernier comme membre de la convention monétaire dite Rappenmünzbund (alliances et concordats monétaires). Les villes de Soleure et de Laufenburg et l'évêque de Sion en frappèrent aussi par la suite. Le plappart saint-gallois de 1424 est la plus ancienne pièce de monnaie connue à ce jour dans l'aire germanophone où la date de frappe est donnée en chiffres arabes et non romains. Plus grosse monnaie d'argent en Suisse alémanique jusqu'à l'introduction du teston en 1482, le plappart fut progressivement éliminé par le batz dès le début du XVIe siècle.

Sources et bibliographie

  • Schweizerisches Idiotikon. Wörterbuch der schweizerdeutschen Sprache, vol. 5, 1905, pp. 128-134.
  • Schrötter, Franz von (éd.): Wörterbuch der Münzkunde, 1930, pp. 76-77.
Liens

Suggestion de citation

Schmutz, Daniel: "Plappart", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.06.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013687/2020-06-04/, consulté le 21.09.2021.