de fr it

Verenaschlucht

Gorge dont l'accès supérieur se situe près de l'ermitage de Sainte-Vérène, comm. de Rüttenen. Entaille d'une longueur de 800 mètres dans la roche calcaire de la chaîne de Sainte-Vérène, elle a été creusée par les glaciers et par le Sankt Katharinenbach. Ses bords, parfois à pic, sont truffés de cavernes, son cours est semé de rapides et de cascades; elle est aussi appelée Kreuzengraben dans le langage populaire. Très varié, le chemin de la gorge a été aménagé en 1791 par l'émigré français Louis Auguste Le Tonnelier de Breteuil, dans le style du parc paysager romantique. Une douzaine de monuments érigés au XIXe s., notamment pour l'historien Robert Glutz von Blotzheim, le géologue Amanz Gressly et l'écrivain Franz Josef Gassmann, font de la gorge un lieu de mémoire pour les Soleurois.

Sources et bibliographie

  • D. Schneller, B. Schubiger, Denkmäler in Solothurn und in der Verenaschlucht, 1989
  • P.L. Feser, Führer durch die Einsiedelei St. Verena und die Kirche zu Kreuzen bei Solothurn, 2000
Indexation thématique
Environnement / Vallée