de fr it

AndreaTondù

vers 1617 à Lionza (Borgnone, auj. comm. Centovalli), après le 20.9.1696 à Parme, cath., de Borgnone. Fils d'Andrea, ramoneur, et de Maria NN. Avec son frère Antonio (vers 1623), T. suivit vers 1630 son père, saisonnier en Italie. Après la mort accidentelle de celui-ci, les deux frères furent adoptés par les Marini, un couple de nobles et riches banquiers de Parme, qui leur firent faire des études et les préparèrent à la conduite des affaires familiales après les avoir désignés comme leurs héritiers. Ayant fait fortune, ils revinrent régulièrement à Lionza, où ils construisirent un hôtel particulier (1658) et se distinguèrent par des œuvres d'utilité publique. En 1784, leurs descendants firent don aux habitants de Lionza de toutes les propriétés que les T. possédaient dans les Centovalli.

Sources et bibliographie

  • G. Fiscalini, I Tondù di Lionza, 31998
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1617 ✝︎ après le 20.9.1696
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Talamona, Gianmarco: "Tondù, Andrea", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 08.11.2012, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/013842/2012-11-08/, consulté le 19.01.2021.