de fr it

MathiasSchneider

8.12.1775 à Trubschachen, 24.8.1838 à Trubschachen, prot., de Trub. Fils de Hans, épicier, et de Katharina Fankhauser. 1) 1797 Elisabeth Kipfer, fille de Christian, médecin, 2) 1827 NN Hess, veuve, fille naturelle du beau-père de S. et de Catharina Schenk. S. reprit l'épicerie familiale (faillite en 1802) et travailla comme boulanger. Après une formation en autodidacte, il devint un organiste et facteur de pianos et d'orgues remarquable. Des orgues sont attestées entre 1798 et 1836 à Steffisburg (buffet conservé à Lentigny depuis 1895), Thierachern (buffet conservé), Grosshöchstetten (buffet partiellement conservé), Neuchâtel (temple du Bas, orgue détruit en 1973, parties du buffet conservées au Musée suisse de l'orgue à Roche), Sigriswil (perdu), Dürrenroth et Münchenbuchsee (buffet incomplet), ainsi qu'à Leissigen (buffet conservé). S. construisit également un piano carré en 1814 (en mains privées).

Sources et bibliographie

  • H. Gugger, «Mathias Schneider», in BZGH, 36, 1974, 25-64
  • H. Gugger, Die bernischen Orgeln, 1978
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 8.12.1775 ✝︎ 24.8.1838
Indexation thématique
Economie et professions