de fr it

Indice des prix à la consommation

Instrument statistique mesurant de manière synthétique l'évolution des prix des principales marchandises et prestations consommées par les ménages privés. Il se fonde sur trois éléments: un panier-type, des relevés systématiques et une méthode de calcul.

Des relevés de prix effectués sur un plan local existent depuis des centaines d'années, mais on ne commença à en établir sur le plan national et selon des principes uniformes qu'au début du XXe s.; cependant, faute de synthèse convaincante, leur interprétation débouchait régulièrement sur des conflits. Constatant l'ampleur du renchérissement intervenu depuis le début de la Première Guerre mondiale (Inflation), l'Union suisse des coopératives de consommation (USCC, auj. Coop) publia périodiquement dès avril 1915 un indice, établi par Jacob Lorenz, de "l'ensemble des dépenses de consommation d'une famille moyenne, en francs". Les offices statistiques de Berne (1918), Zurich (1921) et Bâle (1921) suivirent l'exemple de l'USCC, de même que l'Union centrale des associations patronales suisses (1920) et l'Office fédéral du travail (1922). Ces indices divergeaient notablement les uns des autres (année de référence, composition du panier-type, extension géographique, méthode de calcul, etc.), de sorte que les conflits d'interprétation ne disparurent pas.

Indice national des prix à la consommation 1914-2005 (moyenne annuelle)
Indice national des prix à la consommation 1914-2005 (moyenne annuelle) […]

Comme la "guerre des indices" compliquait le règlement de conflits liés à des revendications salariales, l'Office fédéral du travail convoqua, en 1923 et 1925, des réunions auxquelles participèrent des représentants des organisations patronales, des syndicats, des offices statistiques et de l'administration fédérale, ainsi que des experts. Ces conférences débouchèrent sur l'actuel indice suisse des prix à la consommation (IPC), publié mensuellement dès janvier 1926 par l'Office fédéral du travail, puis par celui de l'industrie, des arts et métiers et du travail et, dès 1987, par l'Office fédéral de la statistique. L'indice des prix n'est pas et n'a jamais été un indice du coût de la vie (bien qu'il ait été ainsi désigné jusqu'en 1955).

L'indice se fonde sur un panier de biens et services, composé à partir de comptes tenus occasionnellement, puis dès 1942 continuellement par un échantillon de ménages privés. Des modifications structurelles au niveau du marché, de l'assortiment et de la consommation exigèrent plusieurs révisions. Depuis 2000, le panier-type est actualisé et pondéré chaque année, sur la base de relevés effectués dans 4000 ménages. Les prix étaient relevés initialement dans trente-quatre villes et localités importantes; ils le sont aujourd'hui dans quelque 3000 points de vente répartis entre seize régions. Sont pris en compte des articles courants dont la qualité, la fabrication et le conditionnement présentent une certaine stabilité. Les prix de vente aux particuliers et les tarifs sont relevés mensuellement. En 1926, vingt-huit postes concernaient les produits alimentaires, huit les combustibles et le savon, une trentaine les articles d'habillement traités selon une méthode différente. Si le relevé des loyers se faisait initialement selon une procédure différenciée, on recourt aujourd'hui à un sondage aléatoire sur 5000 logements. En 2000, l'indice comprenait plus de 1000 postes.

L'indice est pris en considération dans les secteurs les plus divers: appréciation de la situation économique (inflation par exemple), indexation des salaires (Politique des prix et des salaires), rentes et autres prestations pécuniaires, détermination de la croissance économique en termes réels, évolution des chiffres d'affaires et des salaires réels, etc. Comme de gros intérêts sont en jeu (compensation du renchérissement, etc.), l'indice suisse des prix à la consommation a toujours été controversé, surtout en période de forte inflation ou déflation.

Sources et bibliographie

  • Informations de statistique sociale, 1926-1927
  • Rapports économiques et statistique sociale, 1928-1929
  • La vie économique, 1930-
  • Reallöhne schweizerischer Industriearbeiter von 1890-1914, vol. 4, ms., 1981
  • S. Barmettler, Der Landesindex der Konsumentenpreise als Gegenstand und Ausdruck sozialer Verständigung im Zeitalter des Ersten Weltkrieges, mém. lic. Zurich, 1985
  • P. Balastèr, Konsumentenpreisindizes, 1990