de fr it

MaxBurgi

9.3.1882 à Genève, 26.4.1946 à Genève, prot., de Berne. Fils de Louis Jacob et de Rosette Bigler. Céline Joséphine Bouvier. Collégien, B. publie un journal sportif à l'intention de ses condisciples. Maître imprimeur. Sportif accompli (cyclisme, rugby, course à pied, boxe, escrime), B. est correspondant à Genève du Vélo et de L'Auto, journaliste à La Suisse sportive (1898-1904), chroniqueur à La Suisse (1904-1913). Il fonde en 1905 Genève-sport (Sport Suisse et Genève-sport dès 1910), qu'il dirige jusqu'à sa mort et, en 1938, La Semaine à Genève. Responsable de plusieurs clubs sportifs, fondateur du syndicat des coureurs suisses, il préside l'Union cycliste suisse (1920-1930, 1939-1946). Délégué de l'Union cycliste internationale dès 1906, B. est président de cette fédération de 1936 à 1938, puis président d'honneur. Membre du Comité olympique suisse dès sa fondation (1912).

Sources et bibliographie

  • Tribune de Genève, 26.4.1946
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Max Bürgi
Dates biographiques ∗︎ 9.3.1882 ✝︎ 26.4.1946

Suggestion de citation

Bussard, Jean-Claude: "Burgi, Max", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.11.2004. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014000/2004-11-03/, consulté le 18.05.2021.