de fr it

Franz UrsBalthasar

8.11.1689 à Lucerne, 30.5.1763 à Lucerne, cath., de Lucerne. Fils de Johann Karl (->). Maria Anna Luzia Schumacher, fille du riche Franz Jakob, du Petit Conseil. Après le collège des jésuites à Lucerne, B. étudia le droit et la science politique en Italie. Capitaine lors de la seconde guerre de Villmergen. Il voyagea en France en 1713-1714. Au Grand Conseil dès 1713. Greffier de Willisau (1718-1723), de Lucerne (1723-1727). Il entra au Petit Conseil à la mort de son frère Jacob Carl (1727). Maisonneur (1734-1740). Plusieurs fois délégué dans les bailliages tessinois et à la Diète (1730-1734), représentant de la Confédération à Bâle (1733 et 1744). Dans les affaires d'Udligenswil (1725) et des assermentations (1747-1748), B. soutint la politique ecclésiastique lucernoise, opposée au nonce, et préconisa un rapprochement avec les cantons réformés. Dans ses Patriotische Träume eines Eydgnossen von einem Mittel, die veraltete Eydgnossschafft wieder zu verjüngeren (1758), œuvre marquante, il proposa notamment un institut fédéral, "pépinière" de jeunes politiciens des deux confessions, l'une des idées fondatrices de la Société helvétique, dont B. fut en 1762 le premier président et membre d'honneur. Dans d'autres écrits, cet homme d'Etat éclairé traita de politique, de droit public, du service étranger.

Sources et bibliographie

  • APriv Balthasar, StALU
  • Fonds, KBAG, STAAG, ZHBL
  • U. Im Hof, F. de Capitani, Die Helvetische Gesellschaft, 2 vol., 1983
  • H. Wicki, Staat, Kirche, Religiosität, 1990
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF