de fr it

HansHalbsuter

vers 1410 à Root, vers 1480 à Lucerne. Etabli à Lucerne en 1431 au plus tard, Hans Halbsuter en obtint la bourgeoisie en 1435. Il fut membre du Conseil des Cent en 1441 et 1464, huissier du tribunal de 1449 à 1450 et administrateur de la société des Herren zu Schützen en 1454. Menuisier et marchand de poudre, condamné après plusieurs affaires d'insultes à deux mois de bannissement en 1455, il bénéficia d'une rente pour membres du Conseil tombés dans la pauvreté. Dans son recueil de chants de 1533, Werner Steiner mentionne Halbsuter comme étant l'auteur du Sempacherlied ou Halbsuterlied, composé au plus tôt dans la deuxième moitié du XVe siècle et dans lequel apparaît pour la première fois le nom d'Arnold Winkelried, sciemment opposé à la figure de Petermann von Gundoldingen (guerre de Sempach). Combinant le récit livré par la tradition orale et des traits empruntés à l'épopée, ce texte offre, contrairement à la chronique officielle, la vision populaire de la bataille. La première édition imprimée du Halbsuterlied fut l'œuvre d'Augustin Fries en 1545.

Sources et bibliographie

  • Marchal, Guy P.: «Leopold und Winkelried. Die Helden von Sempach oder: wie ein Geschichtsbild entstand», in: Arnold von Winkelried. Mythos und Wirklichkeit. Nidwaldner Beiträge zum Winkelriedjahr 1986, 1986, pp. 73-111.
Complété par la rédaction
  • Hugener, Rainer: «Gesungene Geschichte(n). Eidgenössische Schlachtlieder in Chroniken und Flugschriften (Teil 1)», in: Revue suisse d'histoire, 72/2, 2022, pp. 257-273.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Gregor Egloff: "Halbsuter, Hans", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.02.2023, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014139/2023-02-06/, consulté le 20.04.2024.