de fr it

HansHildebrand

vers 1680 à Eschenbach (LU), 31.1.1714, cath., d'Eschenbach. Fils de Georg, aubergiste. Boucher et aubergiste, H. faisait partie en 1702 de la classe moyenne supérieure d'Eschenbach. Il fut l'un des meneurs les plus acharnés du soulèvement des paysans lucernois durant la guerre de Villmergen en 1712. Dans ses discours, il exprima le mécontentement latent de la paysannerie face à la domination de la bourgeoisie citadine et condamna le peu d'empressement de cette dernière à mener la guerre contre les protestants zurichois et bernois en le qualifiant de "trahison des autorités". Simple lieutenant, il écarta le commandant de la brigade après la mobilisation paysanne du 19 juillet 1712 à Hohenrain. Il exigea que les officiers citadins alors présents soient exécutés et que ceux restés à Root soient brûlés vifs. Après l'échec de la révolte, H. fut condamné à mort par contumace et déclaré hors-la-loi, sa tête devant être exposée et son corps rompu sur la roue. Il sera décapité après avoir été livré par Parme. Son père dut ériger un pilori devant son auberge.

Sources et bibliographie

  • M. Merki-Vollenwyder, Unruhige Untertanen, 1995