de fr it

JostKrepsinger

21.1.1598, cath., de Lucerne. Chevalier. Membre du Grand Conseil (dès 1565) et du Petit Conseil de Lucerne (1579-1598), maisonneur (1579-1587), banneret (1586-1598), avoyer (années paires, 1590-1598). Bailli de Büron-Triengen (1571-1573), de Habsbourg (1576-1579), de Willisau (1589-1591) et de Knutwil (1590, 1592, 1594 et 1596). Marchand de bétail et propriétaire d'un étal, il fit aussi commerce de beurre et de fromage et s'associa en 1596 à l'avoyer Jost Pfyffer et aux landammans Melchior Lussi, de Nidwald, et Marquard Imfeld, d'Obwald, pour exploiter la forge de Malters et des mines de fer dans le Melchtal, qui ne dégagèrent aucun bénéfice malgré les lourds investissements consentis. Il acheta, avec Jost Holdermeyer, la forge de la ville de Lucerne pour la somme de 1000 florins. K. possédait des parts d'alpages dans l'Entlebuch et des fermes à Udligenswil et sur le Dietschiberg, au-dessus de Lucerne. Bénéficiaire de diverses pensions, notamment de la Savoie, il se compromit dans des affaires de redevances foncières douteuses. Colonel au service de France. Membre de la corporation du Safran.

Sources et bibliographie

  • Th. von Liebenau, «Die Schultheissen von Luzern», in Gfr., 35, 1880, 53-182
  • K. Messmer, P. Hoppe, Luzerner Patriziat, 1976