de fr it

Pot

Mesure de capacité pour les liquides, en forme de cruche (all. Mass, ital. pinta). Sa valeur (de 0,8 à 1,8 l, voire plus de 2 l dans les régions d'économie laitière) était parfois plus faible en ville que dans la campagne environnante: 1,1 l à Genève et Schaffhouse, 1,2 l à Lausanne, Saint-Gall et Wil (SG). Les débits de boisson du Plateau utilisaient le quart de pot (Pinte), ceux de l'évêché de Bâle la pinte valant un demi-pot. Au sud du Tessin, le boccale valait la moitié d'une pinta, au nord les deux termes étaient synonymes. Il existait des pots spéciaux pour l'huile et le miel (env. 1,4-1,9 l), l'eau-de-vie (1,3-1,8 l), le cidre (Trübmass, 1,2-2 l) et le lait (env. 2,7 l en Gruyère et dans le Gessenay, 2,6-3,3 l en Suisse centrale, 3,2 l à Glaris). En 1822, le canton de Vaud fixa la valeur du pot à 1,35 l et le Tessin celle de la pinta à 1,8 l en 1826, les cantons alémaniques celle du Mass à 1,5 l en 1838. Ces mesures firent place au litre lors de l'introduction du système métrique en 1877 (Poids et mesures).